Effets secondaires de la maladie de Whipple

Classé comme une maladie rare par le Bureau des maladies rares, une division de l'Institut national de la santé, de la maladie de Whipple est une pathologie infectieuse causée par une bactérie appelée Tropheryma Whippei. Moins de 200 000 personnes aux États-Unis ont été diagnostiqués avec Whipple. Identifié par George Hoyt Whipple en 1907, l'effet secondaire principal de Whipple est une malabsorption, l'incapacité à assimiler correctement les nutriments. La maladie chronique, systémique peut également affecter le cœur, les poumons, les yeux, les articulations et le cerveau. Whipple se produit plus fréquemment chez les hommes - 87 pour cent des personnes diagnostiquées avec la maladie sont des hommes, dont la prépondérance sont de race blanche. Bien Whipple est guérissable avec un traitement antibiotique, laissé sans surveillance la maladie peut donner lieu à des complications graves, et en l'absence d'intervention médicale appropriée, peut être fatale.

Physiopathologie de la malabsorption


La maladie primaire associée à la maladie de Whipple est une malabsorption. Ce trouble gastro-intestinal est caractérisé par des dépôts de graisse de la muqueuse de l'intestin et dans les ganglions lymphatiques. L'action physiologique du tractus gastro-intestinal comprend la digestion des aliments et l'absorption des nutriments essentiels tels que les glucides, les lipides, les protéines et micronutriments homéostasie de régulation. Les systèmes gastro-intestinaux de personnes souffrant de Whipple sont incapables d'exercer ces fonctions essentielles, conduisant à un certain nombre d'effets secondaires désagréables.

The most common side effect of malabsorption is persistent, watery, diarrhea. Steatorrhea, another side effect of malabsorption, results in pale, bulky, malodorous stools. These stools often float on the surface of the water because of their fat content, and individuals may also observe a greasy layer floating on the water.
Another natural corollary to malabsorption is significant weight loss, since the body is not assimilating the nutrients necessary to maintain a reasonable weight. Although weight loss is quite often dramatic, some individuals are successful in hiding the condition by consuming large quantities of food-thus maintaining their normal weight.
Flatulence and abdominal dissension are yet another side effect of malabsorption. Unabsorbed food substances lead to the fermentation of bacteria, a catalyst for the formation of the gases hydrogen and methane. This gaseous mixture induces flatulence. Excess gas in the gastrointestinal system can also cause abnormal abdominal dissension and severe cramping, a typical physiological side effect of redundant gas.
Peripheral edema, the retention of excess liquid in the body, is often caused by malabsorption. Peripheral edema arises from the body's inability to metabolize protein. Severe protein depletion may in turn lead to the development of ascites, an abnormal accumulation of serous fluid in the spaces between tissues and organs.
Anemia, or a compromised red blood cell count, can be a another problem for people suffering from malabsorbtion. This malady arises from the inability of the individual's gastrointestinal system to absorb Vitamin K, which can result in bleeding disorders.
Metabolic defects of the bones due to Vitamin D deficiency can lead to a diagnosis of osteomalacia and/or osteopenia, severe bone deficiencies. Pathological fractures resulting from these two closely related pathologies have been observed in patient's with malabsorption.

La maladie de Whipple comme un catalyseur pour l'arthrite


Malgré le fait que la détresse intestinale est souvent cité comme la maladie primaire associée à la maladie de Whipple, un nombre croissant de preuves a indiqué qu'un certain nombre de conditions arthritiques précèdent atteinte gastro-intestinale. Dr Xavir Puéchal de Centre Hospitalier du Mans souligne que les manifestations articulaires sont antérieurs intestinaux dans les trois quarts des patients, et qu'un nombre important de ces patients présentent pas de symptômes intestinaux. Le médecin affirme qu'un certain nombre de tableaux cliniques indépendants de symptômes gastro-intestinaux suggèrent la maladie de Whipple. Selon le Dr Puéchal, "inexpliquée oligoarthrite chronique séronégative ou polyarthrite touchant les grosses articulations est la manifestation la plus fréquente" (de la maladie de Whipple). Les ramifications de cette hypothèse sont importantes, car le diagnostic précoce (avant que la maladie fait des ravages sur l'intestin grêle), peut conduire à un traitement précoce et la prévention des complications systémiques à part entière.

Pleurésie et maladie de Whipple


Pleurésie, plus communément appelé pleursy, peut être un effet secondaire de la maladie de Whipple. Les symptômes de pleurésie comprennent l'essoufflement, de la toux, de la fièvre et des frissons, respiration rapide et superficielle, maux de gorge et la perte de poids inexpliquée. Depuis pleurésie peut provenir d'un certain nombre de conditions sous-jacentes, il est uniquement associé avec la maladie de Whipple quand on l'observe avec d'autres pathologies compatibles avec cette maladie.

Complications cardiaques comme un symptôme de la maladie de Whipple


L'atteinte cardiaque est une constatation fréquente chez les personnes atteintes de la maladie de Whipple, et lors de la présentation avec d'autres pathologies associées à Whipple peut être un signe clinique importante. Anomalies intra-cardiaques comprennent la myocardite virale, la cardiomyopathie ishaemic, la maladie de Fabry et l'insuffisance cardiaque congestive. les fournisseurs de soins de santé seront commander les tests appropriés si des anomalies cardiaques sont signalés en association avec d'autres symptômes de la maladie de Whipple.

Manifistations neurologiques sont symptomatique de la maladie de Whipple


Les manifestations neurologiques associés à la maladie de Whipple engagement comprennent des membres, en particulier les jambes. Les personnes peuvent ressentir des fourmillements, des douleurs, une démarche instable et une diminution de la faiblesse de la branche ou des membres touchés. Participation moins fréquente a été observée dans les bras, les patients se plaignent de la faiblesse significative dans les appendices. Les plaintes vont de la réduction de la capacité de saisir des objets à l'écriture tremblante. D'autres manifestations neurologiques associés à la maladie de Whipple comprennent la réduction des capacités cognitives, de la confusion, des changements de comportement et de la démence. Les troubles neurologiques résultant de la maladie de Whipple peuvent également inclure une faiblesse musculaire, l'acuité visuelle compromis, engourdissement du visage, des picotements ou des douleurs dans les membres, (en particulier les jambes) et une démarche instable.

Hyperpigmentation de la peau et fièvre persistante peuvent être des symptômes de la maladie de Whipple


Personnes atteintes de la maladie de Whipple éprouvent souvent hyper-pigmentation de la peau. La surproduction de mélanine causes obscures l'apparition de taches sur la souffrance de certains individus de Whipple. Etant donné que l'hyper-pigmentation est communément observée chez les patients en bonne santé, cette décoloration de la peau ne soit pas associée à la maladie de Whipple, en l'absence d'autres symptômes de la maladie. La fièvre persistante, un autre symptôme courant de Whipple, peut aussi provenir d'une multitude de pathologies, et ne doit être associée à la maladie de Whipple lorsque d'autres symptômes de la maladie sont observés.

Diagnostic et traitement de la maladie de Whipple


Le diagnostic de la maladie de Whipple est accompli en effectuant une entéroscopie (visualisation de l'intestin avec un tube lumineux) et prélevant une petite biopsie de l'intestin pour l'examen microscopique. D'autres procédures de diagnostic sont le sucre de mesure et l'absorption de l'albumine et une analyse des graisses fécales.
Le traitement standard de Whipple comprend une antibiothérapie intraveineuse, suivie par un traitement antibiotique par voie orale qui peut être administré pendant une année.
Depuis la maladie de Whipple peut et ne se reproduise, des contrôles réguliers sont nécessaires. Récidive de la maladie nécessite une répétition de la thérapie initiale, qui peut temporairement, ou dans certains cas guérir définitivement la maladie.

Des chercheurs de la Clinique Mayo soulignent également l'importance de la supplémentation en vitamine. Les personnes qui ont été diagnostiqués avec la maladie de Whipple devraient consulter leur fournisseur de soins de santé à ce que les suppléments de vitamines à prendre.
Parce que de nombreuses pathologies peuvent être associées à des symptômes de la maladie de Whipple, il incombe que les personnes qui pensent qu'ils ont le contact de Whipple leur fournisseur de soins de santé pour une batterie complète de tests de diagnostic. Pris individuellement, la plupart de ces symptômes imiter de nombreuses pathologies. Il est donc important de ne pas tenter d'auto-diagnostic basé sur la littérature médicale. Auto-diagnostic peut amener les individus ne petite quantité de confusion et d'inquiétude inutile. Un diagnostic précis peut apaiser les craintes des personnes qui ne sont pas affligés et recueillir le traitement approprié pour ceux qui le sont. Consultez votre fournisseur de soins médicaux avant de sauter à des conclusions erronées.


Articles Liés