Les lois concernant les infirmières praticiennes de la famille dans le Tennessee

Les lois concernant les infirmières praticiennes de la famille dans le Tennessee

Créé par la législature de l'État, le Conseil des sciences infirmières accomplit sa mission de protéger la santé, la sécurité et le bien-être du Tennessee en supervisant les qualifications de ceux qui pratiquent soins infirmiers dans le Tennessee. Le Conseil adopte les lois des États que les règles en matière de réglementation de la profession infirmière, qui ont tous deux la force de la loi. Le Conseil étudie toutes les violations des règles et peut révoquer la licence ou impose des sanctions civiles sur les coupables.

Certificat


Par règles de l'État, une infirmière praticienne certifiée est une infirmière avec un diplôme de maîtrise ou plus dans une spécialité infirmière qui a été délivré un certificat par le Tennessee Board of Nursing. Cependant, se il est obtenu avant le 1er Juillet 2005, la certification ne nécessite pas un diplôme de master. Le Tennessee Board of Nursing dicte les exigences minimales pour tous les programmes de soins agréés. En passant l'examen de licence du Conseil national, disponible uniquement à ceux diplômé de l'école d'infirmières approuvée, est nécessaire par le Conseil pour recevoir un certificat d'aptitude. Toutes les infirmières praticiennes doivent maintenir un permis d'exercice dans le Tennessee. Le Conseil exige renouvellement de la certification tous les 2 ans. Infirmières praticiennes certifiées qui répondent à ces exigences peuvent utiliser le titre de «pratique infirmière avancée» ou «APN».

Supervision médecin


Tennessee loi exige la supervision de tous les APN. Ce contrôle ne nécessite pas la présence continue d'un médecin, mais ne exige l'accessibilité constante de concertation entre l'APN et le médecin, et, si elle est exercée contraire, le médecin superviseur doit prendre des dispositions pour la disponibilité d'un médecin remplaçant.

Protocoles


Le médecin superviseur doit élaborer des lignes directrices cliniques, ce est-protocoles, en collaboration avec l'APN. Approuvé par le médecin superviseur et l'APN, ces protocoles définissent la norme de diligence applicable. Les exigences comprennent un examen biennal, une reddition de comptes pour tous les médicaments par formulaire approprié (une liste des médicaments approuvés pour être prescrits et / ou émises par un APN selon la loi) et un comptable de la population spécifique vu. Les protocoles doivent être datés et signés, disponible sur le site de pratique et accessible sur demande pour inspection par les organismes de réglementation.

Prescriptions et de surveillance


APN intention de prescrire ou administrer des substances contrôlées doit également acquérir et conserver un certificat Drug Enforcement Administration à prescrire des substances contrôlées. Les personnes admissibles doivent utiliser les numéros qui leur sont assignées par la DEA lors de la prescription de substances contrôlées. L'APN doit tenir des registres précis de patients, et la distribution de substances contrôlées exige le maintien d'un journal distinct. Un examen d'un médecin est nécessaire quand une ordonnance rédigée par l'APN se produit hors de la portée des protocoles ou après la prescription d'une substance contrôlée. Sinon, le médecin superviseur doit examiner personnellement pas moins de 20 pour cent des cartes écrites par l'APN et de visiter ne importe quel site distant au moins tous les 30 jours.

La responsabilité de prescriptions


L'APN demeure responsable de prescriptions écrites et signées. Le médecin doit fournir blocs d'ordonnances préimprimés reflétant le nom, l'adresse et le numéro de téléphone du médecin et de l'APN. L'APN qui ordonne la prescription doit signer son propre nom sur chaque ordonnance. Si le bloc d'ordonnances préimprimé reflète les noms de plus d'un médecin, l'APN doit indiquer son médecin superviseur en plaçant un cercle autour, ou d'une coche à côté, le nom de ce médecin.

Pénalités


Le Conseil des soins infirmiers possède des pouvoirs et devoirs express de suspension ou de révocation d'un permis pour les violations signalées par un APN de règles de l'État ou des lois, ainsi que l'autorisation de demander un tribunal dépend de l'énormité de la violation circuit ou chancellerie.


Articles Liés