Pennsylvanie pratique médicale lois de fermeture

Pennsylvanie pratique médicale lois de fermeture

La fermeture soudaine d'un fournisseur de soins de santé est le plus souvent liée à une retraite ou de décès.
En Pennsylvanie pratiques médicales ne peuvent pas fermer sans préavis à des patients et à prendre des mesures pour assurer leur information médicale privée.

Qu'est-ce qui se passe quand une pratique ferme?


En règle générale, quand un cabinet médical ferme, des dispositions sont prises à l'avance pour transférer les dossiers médicaux et les patients à un autre bureau de la santé où les patients peuvent récupérer leurs dossiers, selon Jill Burrington-Brown, un ancien directeur de la pratique avec la Health Information Management Association américaine, un commerce association.

Selon la loi fédérale, un médecin doit conserver des dossiers médicaux des patients au moins sept ans à compter de la date du dernier service médical pour lequel il existe une entrée de dossier médical. Dossier médical d'un patient mineur est conservée jusqu'à un an après que le patient atteint 18, indépendamment de si la période est plus de sept ans.

Si un centre de chirurgie ambulatoire se désiste de fonctionnement, il doit en aviser l'état où ses dossiers médicaux des patients sont stockés. Les enregistrements doivent être stockés dans un établissement offrant des services de récupération pendant au moins cinq ans après la fermeture.

Qu'advient-il si un patient ne peut pas avoir accès aux dossiers médicaux?


Si un fournisseur de soins de santé ne respecte pas une demande de documents, le patient peut déposer une plainte auprès du Conseil d'État de Pennsylvanie de médecine et le Conseil peut prendre des mesures contre le permis de médecin, selon Leslie Amoros, un porte-parole du Département d'Etat, qui supervise les médecins.

Selon la loi de l'État, un patient peut également déposer une plainte auprès du bureau local de la Justice District (DJ). Le DJ peut déposer une ordonnance avec le bureau du shérif du comté d'ouvrir le bureau médical, permettant aux patients d'accéder à leur dossier.

Sanctions


Selon la loi, si le bureau d'un fournisseur de soins de santé se ferme sans en avertir les patients, qui pourrait être considéré comme un acte d'abandon patient et le prestataire pourrait être bien ou sa licence médicale d'Etat suspendu ou révoqué.


Articles Liés